Cri haineux de l’amour

Gorki croise un tribun qui s’adresse à la foule, en criant.

Il écrit :

 » il prêchait l’amour avec haine ».

C’est un trait classique de beaucoup de prétendus altruistes qui camouflent l’acidité de leurs pensées quotidiennes, en inversant les mots. A vrai dire un trait des méchants, toujours faux-gentils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *